Communiqué commun des organisations syndicales du Var

CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA

Les organisations syndicales départementales constatent que la mobilisation des salariés, le 6 novembre dernier, a été d’un haut niveau dans le département, à l’image de ce qui s’est passé dans les 243 manifestations en France et ce, malgré les moyens déployés par le gouvernement tentant d’accréditer l’idée que la page retraite était tournée.

Cela confirme que les français ne sont pas résignés à accepter une loi qu’ils considèrent injuste et inefficace. Le passage en force confirmé par la promulgation à la « va vite » de la loi en pleine nuit renforce le sentiment d’injustice qui accompagne cette loi.

Les organisations syndicales, fort d’un soutien populaire qui ne faiblit pas, vont continuer à exiger l’abrogation de cette loi. Elles continueront d’agir pour la réduction des inégalités, une véritable reconnaissance de la pénibilité et d’autres alternatives pour le financement du système de retraite par répartition. Elles réaffirment leur attachement au maintien de l’âge légal de départ à la retraite à
60 ans et de l’âge du taux plein à 65 ans.

Les organisations syndicales considèrent que la mobilisation d’un niveau exceptionnel depuis plusieurs mois a mis en lumière l’insatisfaction criante des salariés et leurs revendications en matière d’emploi, de salaires, de conditions de travail, d’inégalité entre les femmes et les hommes, de fiscalité et de partage des richesses.
Elles appellent leurs organisations respectives à ancrer le rapport des forces créé, dans les entreprises et administrations, sur la base de ces revendications et dans le cadre des modalités décidées par les salariés, dans l’unité la plus large.

Dans le cadre de la journée nationale interprofessionnelle de mobilisation du 23 novembre, les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires et UNSA appellent les salariés du public et du privé, les retraités, les jeunes et les privés d’emploi à un rassemblement devant le siège de l’Union Patronale du Var, place de la Liberté, à 12 heures le 23 novembre 2010 .

Les organisations syndicales appellent leurs organisations respectives à articuler ce rassemblement avec les modalités qui pourraient être décidées sur les lieux de travail.