Appel à la grève du 18 mars 2014 : STOP ou Encore ? Va t’on continuer à se faire rouler dans la farine par le gouvernement ? communiqué de Solidaires fonction publique

Plus cela va, plus Solidaires FP est convaincue que les 5, 3 millions de fonctionnaires sont menés en bateau par le gouvernement.
Encore un coup pour rien ce mardi 12 mars, dans le cadre du processus de lancement de la méthode sur les négociations PPCR (parcours professionnels carrières et rémunération).
Les ratés de cette réunion en sont l’illustration.

Une Ministre prisonnière des choix budgétaires de son gouvernement
Une DGAFP qui a du mal à cadrer le processus dit de méthode

Solidaires FP a comparé la Ministre à un camelot de foire qui tente désespérément de vendre un produit invendable.

Comment imaginer que des négociations, en principe inscrites dans le long terme, vont pouvoir être menées à bien, dans un contexte politique et budgétaire clairement exprimé par le Premier Ministre, dans son courrier du 14 février : « la fonction publique doit participer à l’effort de redressement de nos comptes publics » ?

Bruxelles dans le cadre du « semestre européen budgétaire » vient de donner ses ordres aux 27 pays membres de l’Union.
La poursuite de la politique d’austérité est une obligation que tous les pays signataires du pacte budgétaire européen doivent appliquer sans broncher.
Ainsi, avons nous la quasi garantie que 2015 n’apportera pas de marges de manoeuvre à la ministre de la FP pour mener à bien une refonte des grilles et des carrières que nous attendons toutes et tous.
La question des rémunérations a été, dans le nouveau document, reportée à début 2015. Ce qui signifie que, dans la pratique budgétaire, si d’éventuelles ouvertures devaient se faire, cela ne serait que pour le budget 2016 !
Rien sur les négociations salariales ! Le rendez vous annuel toujours absent, a encore une fois été demandé par Solidaires et les autres OS de la FP.

Solidaires vous le dit :
- assez d’être roulés dans la farine par un gouvernement qui a clairement choisi de soutenir le patronat au détriment des salariés, qu’ils soient du secteur privé ou du secteur public.
- si nous ne bougeons pas maintenant, il faut être clair : nous n’aurons plus que nos yeux pour pleurer.
Si nous voulons vraiment que les choses changent et que les légitimes revendications des agents de la fonction publique soient entendues et prises en compte il faut se mobiliser et répondre à l’appel à la grève et aux manifestations.

Solidaires FP vous le redit :
La fonction publique et ses agents sont une richesse pour notre pays. Pour tordre le cou à l’austérité, le rapport de force est plus que jamais nécessaire.

Toutes et tous en grève le 18 mars !

Solidaires FP participera à l’intersyndicale du 21 mars prochain avec pour espoir de construire une mobilisation encore plus large de la fonction publique avant l’ouverture des négociations de la mi-mai.

13 mars 2014