Les mairies FN du Var au scanner n°2 Coordination varoise contre l’extrême-droite

Depuis 3 ans, trois villes du Var sont gérées par le Front National. La Coordination Départementale contre l’Extrême-Droite (CODEX 83) a décidé de scruter l’actualité de ces mairies, mais aussi des autres élus et élues du Front National du département pour tirer un bilan de leur activité.

Force est de constater qu’en trois années, le vernis, s’il tient encore, craque de plus en plus. Après une première brochure, qui tirait le bilan de leur première année de gestion municipale ; nous vous en présentons une deuxième, qui poursuit ce bilan ahurissant.

A la veille d’élections nationales importantes, pour lesquelles une progression du FN est encore à craindre, il nous semblait important de montrer ce qu’est la réalité de ce parti.

De la gestion des villes de Fréjus, de Cogolin et Le Luc qui s’enlise peu à peu, aux méthodes autoritaires envers la presse et les opposants, en passant par la censure vis à vis de la presse, sans oublier les péripéties internes au parti, nous voyons qu’effectivement les responsables du Front National ne font pas comme les autres. Ils et elles font pire !

On pourra dire que tel ou tel problème se retrouve dans chaque parti politique, mais si on rapporte ces faits au nombre de villes gérées (14 sur 36000), au nombre d’élus total du pays… la proportion de problèmes que l’on rencontre dans les villes gérées par le FN bat tous les records !!!

Si on ajoute à ce constat local, ce qui est fait dans toutes les autres mairies FN, plus les déboires judiciaires qui s’amoncellent pour Marine Le Pen (affaire des assistants parlementaires, financement des campagnes électorales, statut juridique de son micro parti Jeanne…), on peut dire que les membres du Front National font effectivement bien pire que les autres. Nous sommes loin des slogans d’apaisement. Le FN n’est pas si « fleur bleue » que ça.

Mars 2017

PDF - 911.1 ko
Les mairies FN du Var au scanner n°2 (mars 2017)