Après la très forte journée de grèves et manifestations du 7 septembre Dès maintenant, tous ensemble préparons un mouvement d’ampleur pour gagner !

Le 7 septembre, salarié-e-s du privé et du public, chômeurs/ses, jeunes, retraité-e-s, ont exprimé leur colère et leur rejet d’un projet de loi injuste, inefficace, aggravant encore les inégalités. Contrairement à ce qu’avait prévu le gouvernement, la période estivale ne nous a pas affaiblis ; au contraire, en ce tout début septembre grévistes et manifestant-e-s étaient plus nombreux/ses que le 24 juin. Le gouvernement a engagé une épreuve de forces sur un des enjeux essentiels de notre société, la protection sociale. Le calendrier parlementaire a été accéléré : en octobre, les débats à l’Assemblée Nationale et au Sénat seront clos. A nous de choisir maintenant l’action à mener pour gagner tous ensemble !

Retrait du projet de loi !

Ce slogan, clamé dans toutes les manifestations, est bien le plus approprié à la situation. L’Union syndicale Solidaires est prête à discuter de la consolidation et des améliorations de nos régimes de retraite : cela ne peut se faire sur la base du texte gouvernemental ! Car nous refusons de repousser les âges du droit à la retraite et de départ sans décote, d’augmenter la durée de cotisation, de baisser les pensions, d’amplifier les inégalités… Les annonces gouvernementales du 8 septembre ne correspondent absolument pas aux enjeux. Nous nous félicitons que toutes les organisations syndicales partagent cette analyse.

L’unité syndicale, dans l’action

Pour l’Union syndicale Solidaires, la suite de la puissante journée du 7 septembre ne pouvait être, comme le dit le communiqué de 6 organisations, des « actions dans les départements et circonscriptions » le 15, pour « interpeller les députés » … qui ce jour-là seront à l’Assemblée nationale pour le vote de la loi.

Pour nous, la meilleure stratégie aurait été de s’appuyer sur le succès du 7 septembre pour accélérer la montée en puissance des mobilisations : Solidaires proposait un nouvel appel national à des grèves et manifestations dès le 15 septembre. De même, nous disons qu’un mouvement reconductible est nécessaire.

Une majorité d’organisations syndicales a décidé de repousser la prochaine journée nationale de grèves et manifestations au 23 septembre. Nous regrettons ce refus de « battre le fer quand il est chaud », mais nous réaffirmons notre volonté de tout faire pour que les salarié-e-s gagnent le bras de fer engagé par le gouvernement. C’est pourquoi l’Union syndicale Solidaires appelle à une très forte mobilisation nationale le 23 septembre.

Un mouvement reconductible pour gagner !

Un mouvement de grève générale demeure nécessaire pour gagner. Nous le construisons avec les collectifs militants de toutes les organisations qui le souhaitent, avec l’ensemble des salarié-e-s : partout dès maintenant, organisons des réunions publiques, des assemblées générales, pour en discuter la mise en oeuvre.

Tous en grève le 23 septembre !

Des appels à la grève reconductible à compter du 23 septembre (parfois avant) sont d’ores et déjà lancés dans plusieurs secteurs professionnels, et par des unions interprofessionnelles locales.

L’Union syndicale Solidaires appuie ces initiatives et se félicite du caractère unitaire de plusieurs d’entre elles.

Manifestations varoises :

- Toulon : 10h place de la Liberté
- Draguignan : 10h30 devant la sous-préfecture