Dividendes

Dans son rapport sur le budget 2014 de l’État français, la Cour des comptes relève les sommes importantes versées en dividendes par les entreprises publiques ou semi-publiques, comme EDF et GDF Suez (Engie). Ces dividendes s’élèvent à 4,1 milliards d’euros, bien au-delà de ce qui était prévu initialement. En 2014 à nouveau, les entreprises dont l’État détient des parts tendent à verser davantage de dividendes que les autres, et en versent même lorsqu’elles accusent des pertes. Une nouvelle illustration des dérives de l’« État actionnaire ».

Voir en ligne : La Cour des comptes dénonce la gestion court-termiste de l’État actionnaire